Madame la Ministre

Paris, le 8 janvier 2018

 

Madame la Ministre,

La Fédération Française des Infirmières Diplômées d’Etat Coordinatrices (FFIDEC) vous présente ses meilleurs vœux pour l’année 2018, avec l’affirmation d’un souhait commun, celui de contribuer activement par la convergence de nos actions à la transformation de l’organisation de notre système de santé.

Le cadre de la politique de santé en France porté par la stratégie nationale de santé 2018-2022 témoigne de la volonté gouvernementale de renforcer l’efficience du système de santé pour un rétablissement durable de la situation des finances publiques. L’axe 4 de la stratégie nationale « Garantir la qualité, la sécurité et la pertinence des prises en charge à chaque étape du parcours de santé » encourage l’engagement professionnel quotidien des infirmières coordinatrices exerçant dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) aux côtés des directeurs et des médecins coordonnateurs, trio managérial indissociable.

L’efficacité de l’articulation pluridisciplinaire de ces trois catégories professionnelles au service du renforcement de la bientraitance, de l’application des recommandations de bonnes pratiques auprès des usagers hébergés repose sur la mise en œuvre de compétences complémentaires. Les méthodes de management déployées en concertation et l’accompagnement des évolutions organisationnelles soutiennent la qualité de vie au travail des équipes de soins. C’est par leur présence quotidienne au plus près des professionnels, des résidents et des aidants familiaux que les infirmières coordinatrices garantissent les conditions d’hébergement et de prise en soin qualitatives.

Néanmoins, si les différents acteurs s’accordent pour reconnaître les missions, la place et le rôle de l’infirmière coordinatrice en tant que membre de l’équipe de direction d’EHPAD, il est constaté qu’une obligation de formation et qu’un statut officiel règlementaire tardent à émerger.

Par conséquent, depuis sa création en février 2016 structurant la communauté des infirmières coordinatrices et en tant qu’interlocuteur expert, la FFIDEC a pour principale ambition de porter la demande de reconnaissance statutaire des infirmières coordinatrices auprès des instances exécutives.

Auditionnée par Madame Monique IBORRA dans le cadre de la mission flash sur les EHPAD en juillet 2017, la FFIDEC a exposé le rôle majeur joué par ces professionnelles dans le co-pilotage stratégique des établissements, par la mise en œuvre et le suivi du déploiement qualitatif de la politique institutionnelle auprès des équipes soignantes et des partenaires.

Aujourd’hui, l’absence de cadre réglementaire relatif à l’exercice de cette fonction clé, concoure à disqualifier l’exigence de compétences managériales pluridisciplinaires auprès d’une population vulnérable. Comme vous l’avez soulevé, l’influence de la politique managériale sur le bien-être des professionnels, des personnes âgées dépendantes, sur l’innovation et le succès des projets menés, est indiscutable, comme la place de l’infirmière coordinatrice dans l’organisation des établissements.

A l’aube d’un mouvement social lancé pour le 30 janvier prochain, nous sollicitons votre bienveillance afin de nous accorder une rencontre ayant pour objectif de vous présenter nos projets relatifs à la stabilisation de la fonction d’infirmière coordinatrice dans la continuité des travaux sur l’évolution des professions paramédicales déjà engagés.

En vous remerciant par avance de toute l’attention que vous porterez à notre requête, nous vous prions de croire, Madame la Ministre, en l’assurance de nos respectueuses salutations et de notre engagement sincère à vos côtés.